Paroles, paroles, paroles...

Grand Froid

(avec Kero & Danie Doucet)

Le désert dessine un mirage,
et dans mon ciel passe un nuage.
J’ai tant rêvé de ton visage
qu’il se dessine même dans les marges

de mon vieux cahier d’écolier.
Quelques traits de crayon de papier
sur une feuille aux coins froissés,
aux vents d’un automne, esseulée.

Refrain
Ce grand froid me rappelle à toi
Dans les rues sombres et sur les toits
de l’aube jusqu’à la fin du jour.

Viendra l’ère d’un nouvel amour
où ma douleur n’aura plus cour.
Sur mes larmes le soleil se couche,
je sens sa chaleur contre ma bouche,

frôler tendrement mon épaule.
Ses chauds rayons qui s’affolent,
volètent et jouent dans l’herbe folle,
reprend son élan et s’envole.

Refrain
Ce grand froid me rappelle à toi
Dans les rues sombres et sur les toits
de l’aube jusqu’à la fin du jour.

Entre rêve et réalité,
le feu de Râ m’a réchauffée.
Essuyées mes larmes, ravalées.
Envolé loin, ce vent mauvais.

Une douce laine protège de l’hiver,
comme tes bras le faisaient naguère.
Je repars dans le matin, fière.
La lumière exalte ma chaire.

Refrain
Ce grand froid me rappelle à toi
Dans les rues sombres et sur les toits
de l’aube jusqu’à la fin du jour.

 

© 2018 Valentina M | Template by DemusDesign | Theme by Theme Lab and Blog Hosting