Paroles, paroles, paroles...

Trop

 (Paroles Magali MOREL / Musique Franck DOUARNIS)

 
Trop pur, trop vite impur.
Comme les toutes premières
cerises rouges dans les arbres.
Die ersten neuen kirchen zint rot…
zint rotten in der baum.

 
Refrain
Pour apprécier le rouge,
il faut maîtriser
toutes les autres teintes
de votre palette,
du pourpre jusqu’au blanc.

 
Trop froid, trop vite l’effroi.
Comme les premières notes de jazz
colorent de bleu mon coeur.
The first notes of jazz give some blue…
give some blues into my heart.

 
Refrain
Pour apprécier le bleu,
il faut bien connaître
toutes les autres couleurs
de votre palette,
du cyan jusqu’au blanc.

 
Trop brut, trop vite abrupt.
Comme plonger dans
l’immensité grise de tes yeux.
Vagare lo sguardo nel grigio…
nel grigiore degli ochi.

 
Refrain
Pour apprécier le gris,
il faut bien séparer
toutes les autres nuances
de votre palette,
du noir jusqu’au blanc.

 
Trop pur, trop vite impur.
Trop froid, trop vite l’effroi.
Trop brut, trop vite abrupte.
Du noir jusqu’au blanc.

 

© 2018 Valentina M | Template by DemusDesign | Theme by Theme Lab and Blog Hosting