Paroles, paroles, paroles...

Valse-musette

(Paroles Magali MOREL / Musique Erick LENGUIN)

 

Je me souviens du temps,

Lorsque j’étais enfant,

J’allais danser au bal,

Avec mes chers Parents.

Déjà dans la voiture,

Nous avions fière allure.

Toutes belles, toutes pomponnées,

Souliers brillants aux pieds.

 

Mon Papa conduisait

Son épouse, ses fillettes.

Mon frère aussi venait,

Pas trop intéressé.

Faut dire qu’il était p’tit,

A peine 7 ans et demi.

Avec les gones du coin,

Ils jouaient comme des gamins.

 

Refrain

Je revois l’allégresse,

Dans les yeux de Maman,

Quand Papa tendrement,

L’invitait à valser musette.

 

Papa avait le choix,

On lui tendait les bras,

Pour faire tournoyer

Les femmes de la soirée.

Maman et ma sœurette,

D’une valse perdaient la tête,

Surtout celle à l’envers.

Moi, c’était le tango.

 

Mon frère, lui, taquinait,

Les billes sur le parquet.

Avec l’ami Calou,

Ils riaient comme des fous.

Toute la nuit on dansait,

Et beaucoup on buvait,

Panach ou jus d’orange,

On était tous aux anges.

 

 

Refrain

Je revois l’allégresse,

Dans les yeux de Maman,

Quand Papa tendrement,

L’invitait à valser musette.

 

Vers les 4 heures du mat,

C’est là qu’les choses se gâtent.

Il nous fallait partir

En gardant un sourire.

Mais nous, on s’en moquait,

D’avoir l’air défait.

La sueur qui souille

Le maquillage qui coule.

 

A la main nos chaussures,

Jusqu’à notre voiture.

Un bonheur duveteux

Dans le fonds de nos yeux.

On filait nos collants,

Sur le bitume cinglant,

Si c’n’était déjà fait…

Je n’oublierai jamais.

 

Refrain

Je revois l’allégresse,

Dans les yeux de Maman,

Quand Papa tendrement,

L’invitait à valser musette.

 

Et aujourd’hui encore,

Même si le bal n’est plus

Qu’une époque révolue,

Refrain

Il y a toujours l’allégresse,

Dans les yeux de Maman,

Quand Papa tendrement,

L’invite à valser… musette.

 

© 2018 Valentina M | Template by DemusDesign | Theme by Theme Lab and Blog Hosting