Paroles, paroles, paroles...

Celle pour qui le soleil brille

(Paroles Magali MOREL / Musique Richard LEPOIVRE)

La première fois que je l’ai croisée,
j’ai tout de suite su que c’était elle.
Son cou gracile me fait chavirer,
sa nuque indécente m’ensorcèle.
Le miroir de ses yeux ambrés
colore le monde d’un brun cannelle.

Au rendez-vous qui s’ensuivit,
j’ai remarqué ses cheveux de geai
aux reflets lapis-lazuli,
dégringolant de ses reins cambrés.
J’en reste encore tout ébloui,
impossible de l’oublier.

Refrain
Elle m’ensorcelle, celle pour qui le soleil brille.
Elle… elle m’ensorcelle, celle pour qui le soleil brille.
Elle… elle m’ensorcelle, celle pour qui le soleil brille.
Elle… elle m’ensorcelle.

La fois d’après, ma nymphéa
m’apparue belle comme une Vénus.
L’or n’est rien au regard de ses bras,
doigts frêles comme des tiges de lotus,
ou du cristal de baccara,
fragiles fleurs de papyrus.

Je ne pense plus qu’à ma diva,
ses fesses rondes, sa taille mince,
sans parler de ses seins délicats,
en me frôlant ont dérobé
mon cœur qu’elle s’est approprié.
Enfermée à Abou Simbel.

Refrain
Elle m’ensorcelle, celle pour qui le soleil brille.
Elle… elle m’ensorcelle, celle pour qui le soleil brille.
Elle… elle m’ensorcelle, celle pour qui le soleil brille.
Elle… elle m’ensorcelle.

 

© 2018 Valentina M | Template by DemusDesign | Theme by Theme Lab and Blog Hosting