Paroles, paroles, paroles...

Non merci !

(Paroles Magali MOREL / Musique Franck DOUARNIS)

 

Par une nuit de forte tempête

je suis tombée de mon nid

j’atterris sur ta planète

qui me parue sans souci.

 

Il me fallut bien du temps

pour comprendre qu’en ton Eden

où ne soufflait que du vent

il ne pousse que du lichen

 

Refrain

Le rideau peut se fermer

sur mes peines et tes regrets.

Je ne suis plus ton jouet

ni le dindon de ta farce.

Tu peux ranger tes je t’aime,

tes cris, tes pleurs, tes menaces.

La comédie est bien finie.

Merci, mais non merci.

 

Alors que je construisais

un univers de faïence

du regard tu la suivais

pour mieux entrer dans la dance.

 

Il fallut que c’la me ronge

pour ne plus boire tes mensonges

et pour ne plus digérer

tant de couleuvres avalées.

 

Refrain

Le rideau peut se fermer

sur mes peines et tes regrets.

Je ne suis plus ton jouet

ni le dindon de ta farce.

Tu peux ranger tes je t’aime,

tes cris, tes pleurs, tes menaces.

La comédie est bien finie.

Merci, mais non merci.

 

Je ne tiendrai plus ta main

quand tu auras peur du noir

ni ton corps entre mes reins

pour atténuer ton cafard.

 

Si plus tard, nos r’gards se croisent,

Inutile que tu me toises,

Si tu n’as pas décidé,

D’être, un jour, vraiment entier.

 

Refrain

Le rideau peut se fermer

sur mes peines et tes regrets.

Je ne suis plus ton jouet

ni le dindon de ta farce.

Notre histoire touche à sa fin

je referme le bouquin…

Notre histoire touche à sa fin

je referme le bouquin.

 

© 2018 Valentina M | Template by DemusDesign | Theme by Theme Lab and Blog Hosting