Paroles, paroles, paroles...

Sur la touche

Légère comme une écume
Quand divague ma plume
Sur l’onde du caniveau
Elle fait des ronds dans l’eau.
Mais voilà que quand Ra se couche,
sur l’oreiller, j’reste sur la touche.

Refrain
Fils d’Hypnos et de la Nuit,
une caresse de toi suffit.
D’un embrun de pavot,
à peine tu m’effleures,
Plus un souffle sur mes peurs.
Et dans tes bras, Morphée, j’ m’endors.

De bien des formes tu te vêts.
Tant d’habits tu revêts.
Déjà l’arc-en-ciel point
et tu n’es plus très loin.
Mais voilà que quand Ra se couche,
sur l’oreiller, j’reste sur la touche.

Refrain
Fils d’Hypnos et de la Nuit,
une caresse de toi suffit.
D’un embrun de pavot,
à peine tu m’effleures,
Plus un souffle sur mes peurs.
Et dans tes bras, Morphée, j’ m’endors.

J ’t’ai dans la peau de tous mes pores,
je te rêve à chaque heure.
Sans sommeil à Seattle,
on est toujours tout seul.
Mais voilà que quand Ra se couche,
sur l’oreiller, j’reste sur la touche.

Refrain
Fils d’Hypnos et de la Nuit,
une caresse de toi suffit.
D’un embrun de pavot,
à peine tu m’effleures,
Plus un souffle sur mes peurs.
Et dans tes bras, Morphée, j’ m’endors.

 

© 2018 Valentina M | Template by DemusDesign | Theme by Theme Lab and Blog Hosting