Paroles, paroles, paroles...

La gnac ou la griffure

(Paroles Magali MOREL)

 

A pas de loup erre le cerbère,
te respire, te désire.
Fils de la terre et de l’enfer,
contre son corps chaud tu transpires.
Soudain dans le vide tu bascules,
quand dans ses crocs, l’homme-chien t’enserre.

 
Vif et cinglant comme le vent,
il s’enivre, il chavire.
Enfant du sang et du néant,
à sa peau glacée tu aspires.
Soudain dans l’ombre tu recules,
quand dans sa gorge coule ton sang.

 

Refrain
Il te faudra un jour choisir,
La ténébreuse gnac du vampire
ou du garou la noire griffure.

 
Sur ton cou, il pose une option,
il te flaire, il te serre.
La jugulaire c’est son affaire.
Le soyeux parfum de ta peau,
dans ses naseaux, le rend marteau.
Issue fatale que ce trio.

 
Canines acérées de venin,
aux humains, n’valent rien,
pas plus que les griffes d’un chien.
De l’un tu n’auras que pénombre,
de l’autre seulement la lune ronde.
Sens dans ton âme la vie qui gronde.

 
Refrain
Il te faudra un jour choisir,
La ténébreuse gnac du vampire
ou du garou la noire griffure.

 

© 2018 Valentina M | Template by DemusDesign | Theme by Theme Lab and Blog Hosting